Browsing Category

Billet d’humeur

Billet d'humeur

Reconstruction, les coulisses du choix

10 janvier 2019
Vous devriez faire un DIEP, c’est tellement mieux, bien et naturel !
Nous nous connaissons que depuis 3 minutes et déjà elle m’entraîne dans les toilettes pour me montrer son sein de 5 ans.
J’en ressors au bout de 30 secondes, …. défigurée car non préparée psychologiquement.
La suite de l’échange avec ses 2 femmes qui devait porter sur les différentes possibilités de reconstruction (but de leur association) ne porte, au final, que sur le DIEP, DIEP et encore DIEP….
 
 
Une semaine plus tard, ma chirurgienne plastique, me conseille 2 techniques au regard de mon corps et de mes souhaits. Rapidement,  je sais que je vais choisir la technique de l’implant mammaire.
 
Le choix de la reconstruction est une étape qui peut s’avérer difficile.
En France, seule 1 femme ayant subi une ablation du sein sur 4 choisit de se faire reconstruire. Au-delà du choix personnel d’accepter son nouveau corps tel qu’il est, parmi les raisons invoquées pour ne pas se faire reconstruire, 60% des patientes évoquent le manque d’information sur le sujet.
 
Mes rencontres, mes recherches, m’ont parfois glacé le sang à défaut du sein ;).
Quasiment toutes ont eu pour but de me convaincre du bien fait de se reconstruire de telle manière ou de ne pas se faire reconstruire. Je découvre parfois que ce qui devrait être un choix ne l’est pas forcément pour certaines femmes. La sphère familiale ou intime « pousse » à …. (un mari qui oblige sa femme) (ou une personne non concernée qui se prononce sur ce qu’elle ferait). Se rajoutent à cela certains chirurgiens qui pratiquent du lobbyisme pour leur (LEUR) méthode (si si si, et c’est assez odieux).
 
Or le meilleur choix reste celui que l’ON FAIT de façon unanime avec SOI MEME.
Un bon choix, c’est celui qui se base sur votre intuition mais aussi sur le vécu de votre corps. Et il n’y a que vous qui pouvez le savoir. Nous sommes nos choix – Jean Paul Sartre
 
Petits conseils dans le cas d’une reconstruction : 
1. Avoir confiance dans son chirurgien est la base. Si ce n’est pas le cas, tant pour lui que pour vous, demandez à rencontrer un deuxième chirurgien.
 
2. Lire différents témoignages de reconstruction de femmes ayant réalisée cette étape depuis quelques années.
 
3. On le fait toute et c’est difficile de faire autrement, évitez de vous focaliser sur des photos de reconstructions sur Internet pour ses raisons :
    a. une reconstruction donne un résultat différent à J+1, J+360, J+… il faut, en moyenne, 2 ans pour que le nouveau sein se stabilise et que les cicatrices s’estompent. (De plus, sachez que tout ne fait pas en une seule opération)
    b. d’une personne à une autre, une même méthode ne donne pas le même rendu.
    c. des petits malins utilisent Photoshop ;))) pour retoucher les photos et vanter que leur technique est splendide.
 
4. Des associations sur la reconstruction mammaire existent. Elles peuvent vous conseiller. Dans ce cas, veillez à ce que leurs membres soient bien à votre écoute, et neutres lors de la présentation des différentes techniques.
 
5. Le résultat final dépend entièrement de vous et non du chirurgien (auto-massage, crème, sommeil, écouter son corps…).
 
WANTED ;)))
Comme lire des témoignages factuels m’a manqué, je suis à la recherche de personnes qui accepteraient de se confier sur leur reconstruction. Chaque témoignage fera l’objet d’une interview par téléphone. L’interview me permettra l’écriture d’un article. Les articles seront déposés après votre validation, sur le site http://la-beaute-invisible-du-sein.fr/  sous une rubrique ‘témoignage ». (qui sera créé prochainement). Je garantis la neutralité et l’anonymat.