A Propos de moi (et Laurent)

Je m’appelle Valérie, 46 ans, identifiée avec un fort potentiel cancer (j’ai d’autres forts potentiels ;).

Mon aventure a débuté fin mai 2018 avec une simple mammographie de dépistage contenant des « poussières » qui après quelques clichés supplémentaires sont devenues des « macrocacifications ».

Après un IRM réalisé dans les 48h, il s’est avéré que les macrocalcifications s’étaient organisées en bande de …. 10 cm.

Puis macrobiopsie….

Puis cellules atypiques et pré-cancereuses ….

Puis tumectorémie….

Puis mastectomie et cancer (forcément, les macrocalcifications s’étaient développées entre-temps (la fête au village en quelque sorte !)).

J’ai la chance d’être au début de cette aventure et, peut-être d’échapper à une chimio ou radiothérapie. Mais je pense que je ne vais pas échapper à une mastectomie du deuxième sein.

Sinon, ma vie n’est pas remplie que de cette aventure (heureusement :))))

Elle est remplie d’amour. Laurent m’accompagne chaque jour dans cette aventure.

J’ai souhaité réaliser ce site pour plusieurs raisons.

  • Parler le plus possible du cancer du sein, c’est prévenir et rassurer.
  • C’est aussi ma façon de stopper les désagréments liés à un statut de cancer : des mots que l’on ne comprend pas forcément au départ…. Je ne savais pas ce qu’était une masmectomie ou mastectomie par exemple.
  • C’est revendiquer qu’il faille faire attention au jargon utilisé comme ABLATION. C’est choquant !
  • C’est encourager à être dans une posture d’actrice de son aventure et non de subir son cancer. On a le droit d’être en colère. On a le droit de dire non. Nous ne sommes pas que des corps (certains médecins sont déjà dans cette posture d’empathie, mais pas totalement tous (mais désormais, ils sont peu…))
  • Et c’est surtout dire qu’un cancer du sein, c’est un chamboulement psychologique important qui n’est pas à négliger. Car votre conscient et inconscient contribuent fortement à votre reconstruction physique et psychologique.
  • Et pour finir, c’est donner des billes à son entourage. Ce n’est pas simple de réagir, d’avoir les bons mots….

Sinon, je suis dotée de seins, mais aussi d’un DESS en psy (mais pas spécialité cancer tout de même) et je travaille dans la com (et j’adore ça).

No Comments

    Leave a Reply